Franz Saurer
 
Franz Saurer (1806 - 1882) a travaillé quinze ans à la fabrique de machines de St Georgen. En 1848, il s'était mis à son compte en faisant le commerce de chevaux et de charroi.
C'est en l'an 1853 qu'il a fondé son entreprise à St Georgen, aujourd'hui un faubourg de la ville de St Gall, et y produisit des meubles de jardin, des balustrades, des pièces pour machines à tisser et autres objets en fonte d'acier. Dix ans plus tard, en 1863, il transféra son entreprise à Arbon, dans le canton de Thurgovie. Les maisons du lieu, si typique avec leurs pignons, sont à l'origine du sigle connu dans le monde entier, soit pour ses machines à tisser, soit pour ses camions.

Franz Saurer s'était marié en 1834 avec Maria Katharina (1813 - 1861), la sœur de Jakob et de Georg Kunz avec lesquels il avait travaillé au perfectionnement de machines à tisser en tant qu'employé de la fabrique de machines St Georgen.
Le couple eut six enfants : Johann Anton, Franz Carl, Adolph, Julius Emil, Hippolyt Conrad et Heinrich.

Franz Saurer, fils de paysans pauvres et simple ouvrier au début de sa vie active, est devenu industriel et propriétaire d'une usine avec un effectif de 500 personnes lors d'une courte période.