Adolph Saurer
 
Adolph Saurer (1841 - 1920), le troisième fils de Franz Saurer, prit seul la direction de l'entreprise fin 1896, après le décès de son frère Emil (1843 - 1896). Adolph à fait un apprentissage de fondeur/mouleur/couleur dans l'entreprise de son père. Il partit en 1863 pour travailler, entre autre, en tant que serrurier dans un moulin, à Paris. Mais cette période fut de courte durée et il retourna travailler dans l'entreprise paternelle. Il contribua à l'amélioration des machines à tisser et au renforcement de la position de Saurer sur le marché constaté à partir de 1867.
Mais en 1888 déjà, dans le but de diversifier la production, Adolph avait construit un premier moteur à pétrole.

Adolph Saurer et son épouse Hedwig (1850 - 1943), eurent quatre filles et un fils Hippolyt (1878 - 1936).

Adolph Saurer était un homme d'une forte personnalité. Il réglait souvent les problèmes sur le champ d'une décision rapidement prise et une mise en exécution immédiate. Mais c'était aussi un homme populaire et généreux. Il était devenu une figure légendaire de la région et les habitant d'Arbon, en parlant de lui, utilisèrent le sobriquet "Papa Saurer".
En tant que membre fondateur du Verein Schweizerischer Maschinenindustrieller VSM (Sociéte Suisse des Constructeurs de Machines) en 1884, et en restant membre du comité jusqu'à la fin de ses jours, il a activement participé à la transformation de l'industrie suisse.
On peut dire, sans crainte d'exagérer, qu'il est un des pionniers de l'industrie moderne suisse.